L'essence de la publicité

Publié le par Dirty Epic

A part pour les parisiens qui s'en foutent puisqu'ils ont le métro mais pas de voitures, la France se prépare à vivre un futur Madmax ; j'ai moi-même stocké 650 litres de diesel au fond de la cave de mes parents pour faire du troc dans les mois à venir. Et j'aurai toutes les filles du village. Quoique ça coûte encore plus cher à entretenir. Non finalement je pense que j'échangerai tout contre des Actimels. Avec la plus value ça devrait faire dans les 3000 bouteilles d'Actimel. Avec ça mes défenses naturelles devraient être assez fortifiées pour que je puisse survivre aux retombées radioactives de la 3e Guerre Mondiale, et ainsi je serai le seul mâle disponible pour repeupler la terre (si les filles du village ont survécu et n'ont pas muté en zombies stériles).

Vous allez me dire que je regarde trop la télé, qu'on dirait un scénario de 24 avec une pub pour Actimel au milieu. Et vous vous trompez, je regarde peu la télévision, je regarde mon téléviseur, nuance. Et si je vous parle d'un monde où Actimel sauvera l'humanité, c'est parce que même quand on ne regarde pas la télé, on voit la pub partout.
En feuilletant mon programme télé (le TV Hebdo de base, celui qu'on trouve avec les quotidiens régionaux) j'ai commencé la lecture d'un article édifiant. Car un journal télé peut être édifiant, contrairement à la loi sur le paquet fiscal qui est un édit fiente. Mais passons. Cet article intitulé : "Ces émissions que la pub s'arrache" abordait en introduction les méandres de l'audimat. On y apprend par exemple que les chaines privées (TF1 et M6 en tête) ont droit à 12 minutes de publicité par heure ; soit 20% de pub, ce qui paraît énorme, surtout que ça ne compte pas les sponsors d'émissions genre "Eurocard joue la carte du football" et qui se multiplient de jours en jours. Mais ce que cet article de François Meguro présente, c'est un palmarès des pages publicitaires les plus chères.
Aucun annonceur n'est cité, le coeur du sujet se situe dans les émissions télé qui font que la publicité coûte chère. C'est simple, c'est celui qui paie le plus qui aura sa part des 12 minutes autour où dans l'émission qui est regardée.

Et voici le Top 5 des émissions qui rapportent le plus de sous :
1. La météo de TF1 (171 millions d'euros pour une audience inconnue, mais très grosse)
2. La roue de la fortune (73 millions d'euros pour une audience 5.1 millions d'obsédés)
3. Attention à la marche (65 millions d'euros pour 4.1 millions de chômeurs qui regardent)
4. Le journal de 13 heures de TF1 (58 millions d'euros pour 7.4 millions de retraités lobotomisés)
5. Kaamelott (58 millions d'euros pour 5 millions de geeks médiévistes)

Un palmarès hautement intellectuel où l'on vient à se demander ce que Kaamelott fait dedans. Et je suis objectif parce que je ne suis pas fan de cette série. Mais ce qu'il m'a interpelé, c'est surtout les chiffres annoncés. UNE SEULE roue de la fortune c'est 73 millions d'euros de gagnés. Comment l'inculture et les gros seins sont récompensés dans une société où les diplômes sont demandés à chaque emploi.
Mais il y a pire. Si on prend les chiffres de Attention à la marche, il est possible de faire un calcul très intéressant. Pour être précis, les 12 minutes de pub payées par les annonceurs coütent 64.44 millions d'€, pour 4.1 millions de spectateurs pour 12 minutes.
La minute de publicité revient donc à 5.37 millions d'euros.  Ca fait cher la minute. A titre de comparaison, une minute de Spider-man 3 (film le plus cher avant le prochain) a coûté : 2.14 millions d'euros. Alors voir un mec voler avec des fils et péter la gueule à un tas de sable coûte 2 fois moins cher que regarder une ménagère utiliser du Cillit Bang. Alors oui Cillit Bang c'est quand même impressionnant et tout, mais merde, Spider-man a côté arrive même pas à faire le poids.
Ca me tue.


Et il y a pire (je ne vous parle pas de Neo, Superman, Amélie Poulain et les autres, ils sont font littérallement atomiser par la lessive et les monospaces), c'est quand on fait le calcul de ce que les annonceurs déboursent pour UN SEUL spectateur. 15 euros et 72 cents. C'est le coût des 12 minutes chez un seul chômeur qui glande chez lui au lieu de travailler plus pour gagner plus. Mais en plus de ses ASSEDIC que Môssieur vole à l'état, il y a Citroën, Danacol, Vania et Sony qui balancent 15.71 euros rien que pour lui. 15.71 euros que bien sûr il ne verra jamais. Ca fait 471 euros qu'il pourrait gagner en un mois à regarder uniquement Attention à la marche. 15 euros de l'heure pour regarder la télé. Même si c'est JL Reichmann je viens bien être payé pour ce boulot !!!
Tout cet argent, il vient de quelque part. Et si on remonte la chaine alimentaire, le plus petit poisson c'est le consommateur. Reprenons l'exemple du début, les Actimels. 3€ pour 6 bouteilles de 96ml (putain c'est vraiment cher cette merde, au litre c'est le prix d'un bon champagne). Soit 50 cents la bouteille.
Comme les vieux de la télé vous prenez aussi Actimel chaque matin. Soit une bouteille par jour, donc 50 cents par jour (c'est chiant d'écrire logiquement). Je reprends mes 15.71 euros que je divise par le nombre moyen de spots publicitaires (environ 25) et j'obtiens : 62 cents. 62 cents payés par Danone pour chaque personne à chaque fois que la pub passe.
Et je me mets à imaginer un monde où Danone arrête de faire de la pub et enlève 62 cents sur chaque bouteille d'Actimel bue tous les matins. Et vous obtenez de l'Actimel gratuit.

J'ai pris cet exemple parce qu'Actimel c'est vraiment la plus grosse arnaque du XXIe siècle, mais j'aurais pu choisir n'importe quel produit de la vie courante, même des Vania que je n'utilise pas mais que je pourrais avoir gratuits juste pour offrir.

Publié dans Les constats alarmants

Commenter cet article

François Meguro 18/06/2008 17:59

Cher bloggeur. Au hasard du net, je tombe sur votre réflexion. Je me permets donc de vous corriger : les chiffres sont sur 1 an, par par émission (c'est écrit en petit).Mais ça fait quand même bcp de tune, certes.

Dirty Epic 18/06/2008 18:04


Je suis flatté de voir l'auteur de cet article venir me répondre. Votre article était vraiment bien, c'est rare que je déchire mon journal télé.
J'avais vu 'données 1er semestre 2007' sans savoir à quoi ça correspondait exactement. Du coup toute ma démonstration tombe à plat. Mais c'est pas grave, Michael Moore s'en sort très bien en
faisant la même chose. Bonne continuation.


Ben 24/05/2008 20:24

"Avec ça mes défenses
naturelles devraient être assez fortifiées pour que je puisse survivre
aux retombées radioactives de la 3e Guerre Mondiale, et ainsi je serai
le seul mâle disponible pour repeupler la terre (si les filles du
village ont survécu et n'ont pas muté en zombies stériles)."Tu devrais vraiment lire The Last Man!

Dirty Epic 25/05/2008 01:23


Alexandre :
la critique n'existe plus, tout ce qui est présenté dans les émission de Ruquier et autres est forcément vendu. Ils recréent sur le plateau une pseudo démocratie où chacun va dire 'oh moi j'adore'
ou aller de son argument mauvaise fois pour dire que ça ne lui plait pas. Mais en fin de compte il n'y a JAMAIS de regard critique, ya que de la présentation donc de la pub.
Il me manque Dan Bolander...

Ben :
C'est rare des coms de toi ! (je vais encadrer celui-ci). Il faut que je lise et j'écoute 95% de ce que tu conseilles. J'ai pas fini...


Alexandre 20/05/2008 01:21

Je la vois !!! et elle est géniale.

Alexandre 19/05/2008 16:05

J'ai également toujours été stupéfait par l'impact de la pub. Je me disais "mais ils n'arriveront jamais à récupérer en vente le prix qu'ils mettent dans les achats de spots pub". Et ben si. je n'arrive pas à comprendre comment le simple fait de voir un truc suffit à le faire acheter. Quand je regarde mon panier de courses, il n'y a quasiment que des produits qui, en proportion, font assez peu de pub (et qui donc gagnent encore plus d'argnet vu qu'ils n'en dépensent pas pour le donner à TF1). Je me demande bien en tout cas où le service public trouvera le manque à gagner sans pub...Il y a aussi les émissions qui font vendre les films / livres / spectacles / DVD / disques (genre Ruquier), où il suffit d'être un bon client pour bien vendre. (je ne vois pas l'image sur cet article Fred)...