Garçon (qui manque) d'honneur

Publié le par Dirty Epic

Laisse-moi devenir
L'ombre de ton ombre
L'ombre de ta main
L'ombre de ton chien

    Quand Brel a écrit ça il devait être bas, très bas... Comme quand un soir il attendait sa Deleine, pour aller au cinéma. Un homme est capable de devenir rien pour devenir quelque chose. Un homme est capable de n'importe quoi pour ne pas être avec n'importe qui. Faire quelque chose pour être avec quelqu'un. S'applatir, se couvrir de ridicule pour les beaux yeux d'une fille qui regarde déjà ailleurs.
    C'est bizarre comme l'honneur et la dignité (toujours vantés dans les romans depuis le XIIIe siècle) sont très vite oubliés pour une fille. Dans la plupart des domaines (le sport, la politique, l'art, la guerre, tout, sauf les femmes), l'orgueil masculin, l'honneur patriotique ou personnel  dicte la plupart de décisions.

    Zidane est parti sur un coup de tête, question d'honneur familial paraît-il... Il a préféré quitter le terrain avec un honneur sauf plutôt que de garder ça sur le coeur, jusqu'aux tirs aux buts. Mais je suis sûr qu'il a déjà baissé la tête devant une fille, qu'une fois dans sa vie il s'est mis à genoux, pour les beaux yeux d'une fille qui le rendait fou.
    C'est l'heure des syllogismes :
"Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" Nietzsche
"Le ridicule ne tue pas" proverbe populaire
Donc : "Le ridicule nous rend plus fort".
    Je suis le Musclor du ridicule, baraqué a force de lever des kilos de "laisse-moi une chance" ; elle me tenait en laisse, sans le savoir. J'ai vendu mon honneur, et quelle horreur, j'ai atteint le niveau de lover (dose).

Publié dans Mes humeurs

Commenter cet article