Line Rider

Publié le par Dirty Epic

Aujourd'hui j'étais plein d'entrain, motivé jusqu'à la moëlle, je me sentais pousser des ailes de géant. J'aurais pu vider la mer à la paille ou même trouver un boulot. J'avais la gniak, la win, la touch' ; bref, j'avais le vent dans le dos.
Mais mon ami Keutof, que vous connaissez tous désormais puisqu'il est cité ici toutes les semaines, discutait chaleureusement avec moi sur cet outil merveilleux qu'est MSN. Après un bref échange de "kikoo" "lol" "mdr" de plans sur les comètes (on a un label à fonder, une agence de proxénétisme, et aller voir les Daft en concert) il me glisse subtilement quelques liens genre "vas-y quand tu auras le temps". Et moi, pauvre naïf j'ai cliqué ; et comme le Net est pas très net (il est plein de pièges et chausse pieds trappes) et je suis allé sur Line Rider.


Dieu du ciel, j'aurais dû rester couché. Le jeu (qui n'en est pas un) consiste à dessiner une piste pour un petit lugeur sympathique à l'écharpe rouge qui flotte dans le vent. Alors on découvre le jeu, on tente un petit looping, il tombe, alors on essaie avec de l'élan, une rampe spéciale etc. Et on se rend compte que 20 minutes sont passées avec le petit bonhomme à l'écharpe rouge pour qui on dessine des lignes.
Alors je continue, je fais un tremplin, mais le lugeur ne va point à la ligne et il tombe, alors je redessine, je calcule les trajectoires, la vitesse, la tangente, la force du vent, la rotation du bonhomme qui tombe... mais c'est sur la rotation que je pêche, à la ligne.

Du coup mon ami Keutof, voulant une fois de plus me prouver son amitié me guide vers une page présentant le résultat d'autres Line Riders. Et là ce fut le choc... J'étais si loin, misérable avec mes quelques lignes, j'avais même honte alors que personne ne me voyait. Alors j'ai pleuré, parce que ma win était partie et que, même l'écharpe au vent, je volais pas bien haut...
Alors j'ai regardé toutes les vidéos, et je me suis dit que finalement j'avais une belle vie. Parce que se faire des lignes à longueur de temps pour faire glisser un petit lugeur, c'est quand même oublier de vivre. Les Line Riders qui dessinent des parcours de fous et qui sont adulés par les newbies comme moi n'ont en fait rien d'autre dans leur vie qu'un petit lugeur qui dévale les pentes, l'écharpe rouge au vent.

 




Alors je tiens à remercier mon ami Keutof (avec un K comme dans Kikoo) pour m'avoir ouvert les yeux sur ma situation sociale pas si catastrophique que ça puisque je n'en suis pas encore réduit à me faire des lignes pour un petit lugeur avec une écharpe rouge qui flotte au vent. ("ahhh cette écharpe rouge qui flotte au vent" dit-il les yeux humides, en l'air et dans le vide...)En tout cas ça m'a bouffé une partie de mon après midi, tout comme quand j'avais découvert Google Earth et que je m'étais mis à voyager avec un paquet de chips et une bière sur les genoux. Mais ma plus grande expérience de "no life" (nom donné aux hardcore gamers genre Counter Strike ou les MMORPG du type World Of Warcraft) fut sans doute quand j'ai passé une semaine sans dormir (presque) parce que j'étais surwww.ouverture-facile.com et que j'avais toujours pas réussi à passer un niveau.
 
 


Tout ça pour dire qu'il ne faut pas mettre le nez dans un sudoku, de fil en aiguille on cherche toujours des drogues plus dures et on finit au bout de la ligne, sans savoir où va tomber le petit lugeur avec son écharpe rouge qui flotte au vent. Et si le lugeur c'était nous ?

Publié dans Les constats alarmants

Commenter cet article

Ba 14/06/2007 19:24

(ya un soucis on voit pas les images mon cheri)